Le 1 février 2011

Rachid Youcef – jeune découverte.

Nous poursuivons Ciné-Junior avec ce matin la visite de Rachid Youcef, protagoniste d’un étonnant métrage auto-produit:  Fleurs Du Mal. Sélectionné à Cannes dans la programmation ACID, ce film, au côté de Donoma de Djinn Carrénard, est l’exemple d’une nouvelle génération débordante d’énergie, combative, maîtrisant instinctivement les codes cinématographiques. Ils sont en cela dans la droite filiation de Kourtrajme.
Ce matin, les deux classes jurys, qui avaient précédemment pu s’entretenir avec l’indien Satish Manwar (The Damned Rain) et le russe Garri Bardine (Le Vilain Petit Canard), ont eu la chance d’avoir face à eux un jeune acteur enthousiaste et plein de sagesse.  Non professionnel, issu de la génération « débrouille », c’est par le break-dance et le parrainage du groupe Yamakasi  qu’il s’est fait remarquer par David Dusa, réalisateur du film.

Camille Maréchal délégué générale de Cinéma Public et Rachid Youcef face aux classes jurys de Ciné Junior

A la question : « Nous conseillez-vous le métier d’acteur? », Rachid répond : « Si tu as la passion, tu peux te jeter les bras ouverts. Mais attends toi à atterrir sur un mur de béton plutôt qu’un oreiller ». Tout ne s’apprend pas à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *