Le 10 avril 2019

Jean François Stevenin

Nous l’avions en copie sur notre disque dur, il etait temps de partager cette petite heure de magie où Jeff Stevenin était des nôtres pour ne finalement jamais parler de Passe Montagne, sa pépite de 1978 qu’il était venu présenter. Car Stevenin c’est un morceau de l’histoire du ciné français qu’il percute un soir de concert de Hendrix. Tout de digressions et de chemise de bucheron. Comment arrive-t-il sur La Chamade d’Alain Cavalier? Rencontre-t-il Rappeneau, Bebel, Jonnhy ? Quitte-t-il HEC ? Comment devient-il l’assistant de Rozier et rencontre Afonso ou Menez ? C’est l’objet de cette première partie.

Dans cette deuxième partie le récit de la rencontre entre Boorman et Stevenin ainsi que les détails d’un tournage sous Ricard :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *